Le farouch' forum de Marianne

Une musique subtile, douce et piquante à la fois, à son image.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Romane serda

Aller en bas 
AuteurMessage
Hélène
Admin et attachée de presse officieuse
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 34
Localisation : Les forums
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Romane serda   Jeu 25 Mai - 17:12



D'abord... une tite bio officielle (source: www.romaneserda.com)

Voici le premier disque de Romane Serda produit par Renaud, enregistré aux studios ICP à Bruxelles par l’élégant Phil Délire et réalisé par Frank Eulry (Birkin, Voulzy…), gorgé de douze chansons qui offrent au clair obscur de cet album toute sa vérité.


Une vérité belle comme l’humilité qui se dégage de ce disque qui n’oublie pas qu’il est le premier d’une histoire à écrire. Douze chansons, douze vraies chansons, où la science de l’harmonie est omniprésente. Ici la mélodie est une reine qui se déploie sans frime.

Romane Serda, la trentaine frissonnante n’a toujours eu qu’une ambition : réaliser un jour son rêve et non rêver sa vie. Chanter pour dire les sentiments contrariés et non pour faire l’académie des stars. Romane Serda est comme ces filles des collines, celles arides de Giono où les cigales ne chantent pas pour faire semblant. Romane, un peu sauvage et difficilement domptable, ressemble à cette Drôme provençale où elle grandit lovée entre Vaison la Romaine et Nyons. Soleil, aridité, accidents de relief, orages soudains, champs de coquelicots qui ensanglantent les âmes. Puis c’est l’appel de la ville. Elle s’installe à Montpellier où elle fait ses études jusqu’à entamer une adolescence largement indisciplinée. Son caractère mutin se comprend aisément.

On trouve toujours chez elle cette envie vissée au corps de chanter ses émois de fille dont la beauté simple est une insolence en soi. La voilà qui émigre vers la Perfide Albion. Londres, terre de contrastes. Romane Serda, fille de la pop musique, du blues qui traîne alors partout. ? Elle travaille un temps dans la galaxie des musiciens anglais. Mais Romane le sait, le Français est une langue qui résonne et elle revient à Paris pour accomplir son travail d’artiste. C’est alors l’histoire d’une fille qui crée son groupe, joue dans les bars, les pubs, les caves. La vie d’artiste, la bohême sous influence rock’n’roll. Sa vie d’alors ressemble à ses chansons d’aujourd’hui. Elle se rassemble pour mieux se ressembler. C’est tout ce que l’on peut écouter dans les chansons de Romane.

Jean Fauque toujours aussi perçant a su révéler l’envers d’elle : « Mon envers de moi » sur une musique délicate de Alain Lanty. Ce même prince de la mélodie porte l’intimité des mots de Brice Homs pour « Quelque chose entre nous ». Romane Serda qui compose à la guitare a su habilement s’entourer pour parfaire trois chansons dont l’émouvante « Petite sœur », la singulière « Chloroforme » et l’indispensable « Carnet de velours ». « Carnet de velours » dont le texte révèle un Renaud au meilleur de sa forme et dont la délicate inspiration pourrait d’ailleurs parfaitement faire office de biographie pour révéler le personnage volontairement secret de cette fille pourtant bien assise dans son époque. L’enfance qui s’étiole, la mélancolie qui surnage et l’amour qui est l’air que l’on rêve de respirer.

Toutes ces griffures de sentiments qui traversent aussi d’autres chansons comme « Goûterai-je » du tandem Fauque/Bucolo ou la toujours saisissante prière de l’humanité depuis la nuit des temps, à laquelle ressemble « Je m’appelle solitude » signée Pierre Calvin et Daniel Lavoie. Et si on se mettait tout à coup à jouer au jeu des influences majeures, on affirmerait volontiers que Romane Serda peut prétendre appartenir à la famille de Françoise Hardy. Et nous redécouvrons alors la beauté assassine de l’une de ses chansons revisitée par Romane : « L’amitié » ne date pas d’hier mais Romane lui rend le futur qu’elle mérite. Et si l’on y réfléchit bien, il est logique que tout cela ne soit que l’histoire d’une voix ou presque.

Mais après tout la chanson est une voix. Celle de Romane Serda est comme de la soie, souple et enveloppante. Une voix qui n’implore pas juste qu’on l’entende. Non, une voix qui s’écoute. Précisément pour faire taire le vacarme assourdissant du monde. Une voix qui s’identifie à l’amour, celui qui purifie les nuisances sonores. Le genre d’amour fou comme celui de « Anaïs Nin » pour Henry Miller. Il est incarné et interprété dans l’album de façon presque cinématographique par Romane et Renaud.

En cela ce premier album possède déjà son propre destin. Celui d’une histoire d’amour. Il est donc finalement vrai que l’on mérite parfois d’ouvrir les carnets de velours secret des filles. Pour rester debout et en vie afin d’y croire encore et toujours.

Et un nouvel album prévu pour début 2007!

_________________
Créer des liens sacrés, entre nous au fil des années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.calolara.skyblog.com
Matthieu

avatar

Nombre de messages : 218
Age : 33
Localisation : Choisy-Le-Roi (94)
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Romane serda   Jeu 22 Juin - 23:35

Hélène m'a fait découvrir Romane Serda et j'adore.
J'ai hate de pouvoir aller l'applaudire sur scène.

Vivement les prochains concerts... du moins, le nouvel album dans un 1er temps. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matt-news.skyblog.com
Hélène
Admin et attachée de presse officieuse
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 34
Localisation : Les forums
Date d'inscription : 25/05/2006

MessageSujet: Re: Romane serda   Jeu 22 Juin - 23:44

ya intéret, aux prochains concerts j'embarque tout le monde!!
comme ca vous verrez batterie avec une basse! A moins que romane rajoute une batterie sur scène!

_________________
Créer des liens sacrés, entre nous au fil des années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.calolara.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Romane serda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Romane serda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CR zenith de dijon 24-10
» blogs, webzines, ressources musicales du net!
» tu dois tenir ma main- Romane Borhinger- Jean-Louis Aubert
» Django sur la 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le farouch' forum de Marianne :: Une journée à rien faire :: Vos découvertes-
Sauter vers: